EUSEM 2017-09-23 Athènes

Athen

Autour de la RCP

Clifton Callaway nous a rappelé quelques fondamentaux :

Le taux de survie diminue de moitié si la pause post choc passe de moins de 10 secondes à plus de 10 secondes. En Suède, pays exemplaire sur le plan de l’implication des citoyens dans la RCP, le tiers de 9,6 millions d’habitants est entraîné aux manoeuvres de RCP. Ceci explique que 65% des victimes bénéficient de gestes efficaces avant l’arrivée des secours, et que le taux de survie initial soit de 15%.

Pour nous inspirer, regardons régulièrement : http://www.pulsepoint.org

Roman Skulec nous a donner conseil sur quelques pratiques :

Eviter l’hypoxémie, maintenir l‘O2 entre 94 et 98%

Maintenir une normocapnie, pour cela préférer, chez les sujets ayant retrouvé un rythme et étant ventilés un volume courant <- 8mL/kg

Le besoin en glucose est augmenté durant un arrêt cardiaque, mais la pénétration cellulaire est bloquée. Faut-il administrer de l’insuline pour faciliter la pénétration du glucose ?

Pour résumer Wilhelm Behringer, dont le thème de la conférence était : Que faire après un retour à une circulation spontanée ? :

S’il existe une suspicion de thrombose coronaire, réaliser une angioplastie ASAP.

L’hypothermie thérapeutique à 32-34°C, aussitôt que possible, pour 48 à 72 heures., est recommandée dans le cadre des FV, et suggérée pour les autres troubles du rythme.

 

The Cerebral Performance Categories Scale (CPC)

CPC 1 : Good cerebral performance : conscious, alert, able to work, might have mild neurologic or psychologic deficit.

CPC 2 : Moderate cerebral disabilty : conscious, sufficient cerebral function for independant activities of daily life. Able to work in sheltered environnment.

CPC 3 : Severe cerebral disability : conscious, dependent of others for daily support because of impaired brain function. Ranges from ambulatory state to severe dementia or paralysis.

CPC 4 : Coma or vegetative state

CPC 5 : Death

Un livre : Le blessé par attentat terroriste

Le blessé par attentat terroriste.png

Pierre Pasquier, Stéphane Mérat, Marie-Dominique Colas

Trois médecins de formation militaire et au cœur des attentats parisiens, se sont entourés d’experts pour écrire un ouvrage de référence. Les trois parties : prise en charge hospitalière, prise en charge hospitalière et aspects médico-psychologiques couvrent tout le champ des connaissances à avoir pour stabiliser, traiter, transporter et soigner ces blessés particuliers. Tableaux, fiches réflexes, points à retenir, photos et illustrations soulignent judicieusement le propos, et le mettent en valeur.

Un ouvrage essentiel pour tous.

302 pages

65€

Librairie Arnette. http://www.jle.com

Soigner c’est résister, soigner c’est s’informer, soigner c’est partager

Ce blog souhaite contribuer aux échanges professionnels et à la vie de la médecine d’urgence pré et intra hospitalière.

Nous vous proposons de partager des articles et ouvrages contribuant au dynamisme de notre spécialité.

Nous le plaçons symboliquement sous l’égide de la faculté de médecine de Montpellier, la plus ancienne au monde encore en activité.

Dr Jean-Claude Deslandes, Médecin Anesthésiste-Réanimateur

Faculté de Médecine, MontpellierUniversité Medecine mtp