Annals of Emergency Medicine

Somnifères pharmacologiques chez les médecins urgentistes canadiens.

Marc Francis, et al. mnfrancis@me.com

Ce travail a été conduit en Alberta (Canada). Au total, 56% des médecins reconnaissent utiliser fréquemment des somnifères et dans 45% des cas cette médication nécessite une prescription. Aucun des médecins interrogés ne pense que cette « aide au sommeil » affecte leur activité professionnelle.

 

Survie d’un arrêt cardiaque après apparition d’une rigidité immédiate.

Yohei Okada, et al. okadayohei1127@yahoo.co.jp

Les auteurs rapportent le cas d’un garçon de 14 ayant fait un arrêt cardiaque au décours d’une course à pied de 14 kms. Une circulation extra corporelle a été initiée 22 minutes après le collapsus. Une rigidité cadavérique est apparue très rapidement, que la prescription de curares n’a put traiter. Les gaz du sang ont mis en évidence une acidose métabolique (6.9) et une hyperkaliémie (9.7 mmol/L). Aucun signe de détérioration cérébrale n’était noté. Après discussion avec la famille, une amputation des membres fut décidée, le largage continu de tissu nécrotique risquant d’entrainer une faillite multiviscérale.  Ce geste effectué, la circulation extra corporelle fut arrêtée au 5èmejour.  Le patient est sorti au 22èmejour, sans séquelle neurologique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s