Journal Européen des Urgences (2018) 30

Libération de Mossoul : virgule ou point final pour le risque chimique ?

F.J. Baud, et al. APHP frederic.baud@aphp.fr

La ville de Mossoul a été officiellement libérée des djihadistes le 9 juillet 2017. Il est à craindre que se développe un terrorisme « caché », ce dernier, fort de réseaux, pourrait s’appuyer sur l’utilisation d’armes chimiques, gaz lacrymogène, chlore, sarin, ypérite, Vx, acide hydrocyanique, scopolamine. La dynétique de ses différentes substances doit être connue. Les gaz lacrymogènes ont un effet instantané, la scopolamine, agit en 10 minutes, le sarin en 20 minutes, comme l’acide hydrocyanique. Les agents suffocants demandent 6 à 12h, comme le Vx.

Pour les auteurs, se préparer à l’accueil de victimes de ces substances doit être intégré dans les plans de toute structure d’urgence.

 

Formation initiale des internes de médecine générale à la prise en charge d’un arrêt cardiaque.

  1. Ravasse, R. Jouffroy. APHP. romain.jouffroy@aphp.fr

Les auteurs ont effectué une enquête auprès de 1699 internes de médecine générale de l’Ïle de France. Si 98% ont été formés aux gestes de premier secours, 38% n’ont jamais renouvelé cette formation. Par ailleurs, 50% seulement ont été confrontés à plus de 3 arrêts cardiaques au cours de leurs études. Le grand public étant de plus en plus sensibilisé et formé à la RCP de base, il serait anormal que les médecins généralistes ne maintiennent pas un bon niveau de formation sur ce sujet, voire ne s’impliquent pas dans la formation du grand public.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s