Cardiologie

Pression Artérielle ambulatoire

Par Dr Walid Amara, pour MEDSCAPE

En référence à une étude publiée récemment : Banegas JR, et al. Relationship between Clinic and Ambulatory Blood-Pressure Measurements and Mortality. N Engl J Med 2018; 378:1509-1520. DOI: 10.1056/NEJMoa1712231

 

Ce que l’on savait

La corrélation entre pression artérielle mesurée en ambulatoire par MAPA et pronostic cardiovasculaire repose essentiellement sur des études à effectif limité. Restait à savoir laquelle des PA (ambulatoire ou au cabinet) est corrélée au risque cardiovasculaire notamment de mortalité totale et cardiovasculaire le plus élevé.

Ce qu’on apprend de cette étude

Il s’agit ici d’une cohorte espagnole multicentrique qui a porté sur plus de 63 000 patients qui ont tous eu une mesure de la PA au cabinet et par MAPA. Les patients était suivis pendant une durée médiane de 4,7 ans.

Les patients ont été classés en catégories :

  • HTA soutenue : PA élevée au cabinet et en ambulatoire ;
  • HTA blouse blanche : PA élevée au cabinet pas en ambulatoire ;
  • HTA masquée : PA élevée en ambulatoire mais normale au cabinet ;
  • PA normale (au cabinet et en MAPA).

L’objectif était d’évaluer l’effet sur la mortalité totale et cardiovasculaire.

La PA systolique de 24 heures était associée de manière significative au risque de mortalité totale (hazard ratio, 1,58 pour 1 augmentation d’une DS de la PAS; IC à 95% : 1,56-1,60, après ajustement sur la PA clinique). La PA clinique n’était pas associée à une augmentation de la mortalité.

L’hypertension masquée était la plus fortement associée à une augmentation de la mortalité totale (hazard ratio, 2,83; IC à 95% : 2,12 to 3,79), en comparaison à l’HTA soutenue (hazard ratio, 1,80; 95% CI, 1,41 – 2,31) ou blouse blanche (hazard ratio, 1,79; IC à 95% : 1,38 – 2,32). Des résultats similaires étaient notés pour la mortalité cardiovasculaire.

Ce que l’on retient

La PA ambulatoire est un facteur prédictif plus puissant de la mortalité totale et cardiovasculaire que la PA mesurée au cabinet. L’HTA masquée est donc à plus haut risque que l’HTA soutenue. L’HTA blouse blanche n’est, quant à elle, pas tout à fait bénigne.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s