ARRET CARDIAQUE

Impact des bicarbonates sur le devenir des patients souffrant d’un arrêt cardiaque préhospitalier

Cournoyer(a1)E. Notebaert(a1)S. Cossette (a1)L. Londei-Leduc (a1) …

Pour MEDSCAPE

Introduction: Les patients souffrant d’un arrêt cardiaque extra hospitalier (ACEH) sont fréquemment traités à laide de soins avancés en réanimation cardiovasculaire (SARC). Dans ce contexte, des bicarbonates de sodium sont parfois administrés à des patients en arrêt cardiaque réfractaire chez qui une acidose métabolique importante, une hyperkaliémie ou une intoxication est suspectée. Puisqu’il n y a que peu d’évidences quant à cet usage, l’objectif de la présente étude est dévaluer l’association entre le traitement à laide de bicarbonate de sodium (une dose ou plus) et le devenir (retour de circulation spontané et survie au congé) chez les patients souffrant d’un ACEH.

Methode: La présente étude de cohorte a été réalisée à partir des bases de données de la Corporation d’Urgences-santé dans la région de Montréal entre 2010 et 2015. Les patients adultes ayant souffert d’un ACEH d’origine médicale traités en préhospitalier par des paramédics de soins avancés prodiguant des SARC ont été inclus. Les associations d’intérêt ont été évaluées initialement à laide de régressions logistiques univariées, puis à laide de régressions logistiques multivariées ajustant pour les variables sociodémographiques et cliniques pertinentes.

Résultats: Un total de 1973 patients (1349 hommes et 683 femmes) d’un âge moyen de 66 ans (±17) ont été inclus dans cette étude, parmi lesquels 77 (3,8%) ont reçu une dose de bicarbonate, 763 (37,5%) ont retrouvés un pouls en préhospitalier et 222 (10,9%) ont survécu jusqu’à leur congé de l’hôpital. Sans ajustement, il y avait une association négative entre le traitement à laide de bicarbonates et le retour de circulation spontané (rapport de cotes [RC]=0,46 [intervalle de confiance {IC} 95% 0,27-0,79], p=0,005) et la survie au congé (RC=0,21 [IC 95% 0,05-0,86], p=0,030). Cependant, ces associations n’étaient plus significatives suite à l’ajustement pour les autres covariables (RC ajusté=0,63 [IC 95% 0,34-1,18], p=0,15 et RC ajusté=1,69 [95% IC 0,29-10,01], p=0,56).

Conclusion: Il n’y a pas d’association indépendante entre le traitement à laide de bicarbonates et le devenir chez les patients souffrant d’un ACEH. Dans ce contexte, il serait adéquat de réaliser un essai clinique afin de trancher définitivement sur cette question.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s