Kétamine

Anesthésie Réanimation. Vol. 22. Février 2018.

La kétamine est-elle dangereuse pour le foie ?

Valeria Martinez. Frédéric Aubrun. valeria.martinez@aphp.fr

L’état anesthésique induit par la kétamine est caractérisé par une analgésie profonde, et une perte de conscience qui se traduit plus par une déconnexion du patient que par un sommeil véritable. La kétamine interagit également avec les récepteurs N-méthyl-D-aspartate (NMDA). Les auteurs rappellent qu’un rapport pour l’Afssaps (2010) signalait un risque d’hépatotoxicité après administration de fortes doses par voie orale. Dix cas ont été recensés depuis 2014, dont 4 ont abouti à une transplantation hépatique. Ils étaient liés à une administration thérapeutique prolongée de hautes doses (100mg/j/ 5 mois).

Hors usage médical, la kétamine en prises répétées peut être associée à des manifestations abdominales (crampes K).Les bilans réalisés sont en faveur d’une cholestase. La pathogénie pourrait être liée à un spasme du sphincter d’Oddi.

En médecine d’urgence, avec des doses cumulées bien moindres, le risque d’apparition de tels effets secondaires ‘est pas à craindre. Il faut cependant rester vigilant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s