SEPSIS

Choc septique : une baisse de la mortalité avec l’association hydro-fludrocortisone

D’après l’article du Dr Isabelle Catala, ; pour MEDSCAPE.

L’étude APROCCHSS qui a été menée dans 34 services de soins intensifs français et qui est publiée dans le New England Journal of Medicine souligne que, chez des adultes souffrant de choc septique grave, un traitement de 7 jours combinant 50 mg d’hydrocortisone par voie intraveineuse toutes les 6 heures et 50 mg de fludrocortisone par voie orale abaisse la mortalité à 90 jours par rapport au placebo (43 % contre 49,1%).

Partant du principe que les sepsis expérimentaux peuvent faire baisser significativement le taux minéralo-corticoîdes par le biais d’une interaction avec l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, l’équipe du Dr Djilali Annane(Garches) a choisi de traiter simultanément des patients de réanimation avec des corticoïdes et des minéralo-corticoides.

Des patients particulièrement graves

Les 1 241 patients (67 % d’hommes, âge moyen 66 ans) ont été pris en charge en soins intensifs majoritairement pour des infections pulmonaires (59 %) ou urinaires (17,7 %). Un pathogène a été documenté dans 72 % des cas : bactérie gram positive pour 37,3 % des patients et bacille gram négatif pour 42,3 %.

1 086 des patients ont reçu de la noradrénaline à la dose moyenne de 1,08 gamma. Une intubation avait été nécessaire pour 91,8 % des personnes inclues et une dialyse pour 27,2 %.

Baisse de la mortalité en soins intensifs et à l’hôpital

L’utilisation des traitements combinés a permis de faire passer l’incidence de la mortalité à 90 jours de 49,1 % à 43 %. En sortie de soins intensifs ces chiffres se sont établis à respectivement à 41 % et 35,4% et en sortie d’hôpital à 45,3 % et 39 %. Le nombre de jours sous amines a lui aussi été réduit (15 jours contre 17). La durée des défaillances d’organes a elle aussi été abaissée (12 jours contre 14).

 

Si l’incidence globale des effets indésirables était similaire dans les deux groupes, les auteurs rapportent une élévation du risque de dysglycémie avec le traitement hydro-fludrocortisone.

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s