Revue de Presse

Wilderness.

Vol. 28. N°1. 

Low Altitude Peripheral Edema (LAPE): The Opposite of HAPE or HACE

Gustavo Zubieta-Calleja, et al. High Altitude Pulmonary and Pathology Institute (IPPA), La Paz , Bolivia

Des millions de personnes sont nées en haute altitude, et y vivent normalement, pratiquant sport et diverses activités physiques. Redescendus à une plus basse altitude, et après deux semaines de séjour, ils peuvent développer des oedèmes des membres inférieurs prenant le godet. L’hypothèse émise serait une défense contre le taux d’O2 soudain excessif et son transport vers les organes « nobles ». La baisse correctrice du taux d’hématocrite prend trois semaines environ.

An Assessment of Diarrhea Among Long-Distance Backpackers in the Sierra Nevada

Derek J. Meyer, MD

De 11à 60% des marcheurs sac à dos présentent des phénomènes diarrhéiques lors d’une randonnée longue distance. Ce phénomène est retrouvé même chez ceux qui filtrent l’eau des ruisseaux. L’eau ne serait donc pas responsable. C’est pourquioi, les auteurs recommandent une toilette soigneuse des mains après défécation.

NDLR : Pas facile en randonnée.

 

MEDSCAPE

Paracétamol aux urgences : les voies IV et PO font match nul

D’après l’article du Dr Isabelle Catala, pour MEDSCAPE

Un travail publié dans le BMJ-Emergency Medicine Journal compare deux formes galéniques de paracétamol, injectable et orale. Dans le traitement des douleurs modérées à sévères aux urgences, et en complément des morphiniques.

Un effet plus rapide de la forme injectable? 

Pour l’équipe du Dr Jeremy Furyk (Townsville, Australie), « l’arrivée dans les services d’urgences du paracétamol injectable s’est accompagnée d’un engouement de prescription sans véritable confirmation d’un effet clinique supérieur à celui de la forme orale. Il faut dire que cette utilisation reposait sur l’idée qu’éviter le premier passage hépatique de la molécule permettrait un effet plus marqué et plus rapide. ».

C’est ce qui a conduit les urgentistes australiens à mettre en place une première étude comparative chez des patients souffrant de douleurs avec une EVA supérieure à 4 et qui avaient déjà reçu au moins une dose de morphiniques IV.

Douleurs abdominales et musculo-squelettiques

87 patients ont été inclus : il s’agissait de femmes dans 59,8 % des cas, l’âge moyen s’établissait à 43,5 ans et l’EVA à l’inclusion était de 6,8. Les patients souffraient majoritairement de douleurs abdominales (38 %), ou de douleurs musculo-squelettiques (47 %).  Tous les patients étaient perfusés et ils recevaient un traitement per os simultanément, mais seule une des voies d’administration contenait un forme active.

Le traitement par paracétamol a été administré en moyenne 8 minutes après l’admission aux urgences.

La perfusion, qui contenait un gramme de paracétamol, a, pour sa part, été délivrée en moyenne 15 minutes après la prescription, le temps qu’une infirmière se libère pour effectuer le geste, alors que la délivrance du traitement PO était immédiate.

Pas de supériorité d’une forme sur l’autre

« Les deux formes galéniques ont permis de faire baisser la douleur en moins de 30 minutes, et ce d’une valeur de 1,6 points d’EVA pour la voie IV contre 1,45 pour le traitement PO», expliquent les auteurs.

Le recours à une nouvelle injection de morphique était l’un des critères secondaires retenu pour l’étude : 82,6 % des patients sous traitement IV y ont eu recours contre 84,1 % de ceux qui recevaient le paracétamol PO. Et les doses utilisées en deuxième recours sont similaires (5 mg en moyenne).

Au total, toutes les personnes traitées par injection ont été satisfaites contre 90 % de celles qui ont reçu le médicament par voie orale.

Enfin, seule une personne de chaque groupe a présenté un effet indésirable (une tachycardie dans le bras PO et une hypotension dans le bras IV).

 

Conclusion

Un effet équivalent, reste à évaluer les coûts respectifs.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s