Cardiologie

American College of Cardiology 2018 : les résultats d’ODYSSEY portant sur l’alirocumab.

D’après l’article d’Aude Lecrubier, pour MEDSCAPE

Le Pr Gabriel Steg (hôpital Bichat, Paris, France) a présenté les données de l’essai ODYSSEY-CV OUTCOMES, un essai contrôlé randomisé évaluant l’anti-PCSK9 alirocumab (Praluent®, Sanofi/ Regeneron) contre un placebo chez des patients ayant été récemment victimes d’un infarctus du myocarde (IDM) et qui ont un LDL-cholestérol qui n’est pas à l’objectif du 0,7 g/L sous traitement maximal toléré par statines.

En dépit de la baisse importante de cholestérol LDL obtenue jusqu’ici, les anti-PCSK9 n’ont pas rencontré le succès escompté au niveau mondial.

En cause ? Leur coût élevé mais peut-être aussi des effets jugés trop modestes sur les événements cardiovasculaires.

Les résultats de l’essai ODYSSEY étaient donc très attendus : Si ODYSSEY montre une baisse importante des événements cardiaques et diminue la mortalité, les anti-PCSK9 pourraient devenir une référence.

Pour la première fois, un anti-PCSK9, l’alirocumab (Praluent®, Sanofi/Regeneron), parait montrer qu’il était efficace à la fois en prévention secondaire des événements cardiovasculaires mais aussi sur la mortalité toute-causes.

 

« Cette étude va changer les pratiques », a commenté le Dr Valentin Fuster (Ecole de médecine du Mont Sinai, New York, Etats-Unis), co-président de la session, lors de la présentation des résultats par le Pr Gabriel Steg (hôpital Bichat, Paris), co-auteur principal de l’étude.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s