Les conseils des chirurgiens militaires

Risque infectieux chez les victimes d’attentat.

C’est au congrès de la SOFCOT (Société Française de chirurgie othopédique et traumatologique) que le Dr Nicolas de l’Escalopier, de l’hôpital Percy, donna quelques conseils, fort autorisés compte tenu de sa pratique.

Si des restes de corps du kamikaze sont disponibles, il faut les recueillir afin d’analyse et examens sérologiques.

L’exérèse des corps étrangers humains peuvent être faits, dés l’arrivée aux urgences, les corps étrangers inertes seront éventuellement retirés par les chirurgiens.

Une antibioprohylaxie par association amoxicilline-acide clavulanique est systématique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s